Home > Yacht Racing - Ocean & Coastal > Pacific Cup
Click to view full size image
Edmond de Rothschild double la mi-parcours - Route du Rhum - Destination Guadeloupe
Parti de Saint-Malo dimanche dernier à 14 heures, le Multi70 Edmond de Rothschild a franchi la barre symbolique de la mi-parcours, soit près de 1 771 milles parcourus sur l'orthodromie (route directe), ce vendredi matin peu après 8h. Selon les premières estimations de ses routeurs Jean-Yves Bernot et Antoine Koch quatre jours de mer se profilent encore devant les étraves du trimaran armé par le Baron Benjamin de Rothschild pour rejoindre la Guadeloupe. Quatre jours que Sébastien Josse entend bien exploiter pour revenir sur la tête de flotte. D'autant que les conditions météos rencontrées par les Ultimes sur cette deuxième partie de parcours conviennent à merveille au binôme du Gitana Team. A 17h, le marin niçois occupe la quatrième place à 321 milles du solide leader, Banque Populaire VII, et était revenu à moins de 40 milles du troisième, Prince de Bretagne.
Stratégie d'alizé
« J'ai eu mon premier poisson volant » lâchait le skipper d'Edmond de Rothschild en début d'après-midi. La visite de cet exocet est un signe qui ne trompe pas : les sept Ultimes naviguent bel et bien dans ce fameux alizé de Nord-Est, synonyme de vents portants et de hautes vitesses. Grâce à ce flux, cependant moins puissant qu'à son habitude (entre 15 et 20 nœuds), Sébastien Josse et ses adversaires font route depuis hier, avant-hier pour certains « chanceux », vers la Guadeloupe.

Des glissades au portant appréciées par les solitaires mais qui réclament toutefois de nombreux ajustements. Car en voile, comme dans la vie, tout est question d'équilibre ! Rester suffisamment Nord pour ne pas trop s'éloigner de la route directe mais suffisamment Sud pour bénéficier d'un alizé bien établi ; tel est l'exercice de style sur lequel se concentrent actuellement les marins de la classe Ultime : « La stratégie générale est assez simple mais comme la route des alizés est parsemée de zones plus instables il faut rester vigilant en permanence pour s'assurer le meilleur angle et la meilleure force de vent. Les Ultimes tangentent l'Anticyclone des Açores, qui est juste dans leur Nord. Quand l'on s'approche des hautes pressions il y a moins de vent et c'est cela que nous essayons absolument d'éviter. Mais les empannages vers le Sud-Ouest pour chercher de la pression sont assez pénalisants en termes de distance parcourue. Par conséquent nous essayons d'en faire le moins po ssible » expliquait Antoine Koch, depuis la cellule de routage du Gitana Team. Et à ce jeu de trajectoires, Sébastien Josse a su tirer son épingle du jeu et revenir sur la tête de flotte. Ses vitesses sur les dernières 24 heures en témoignent : le Multi70 Edmond de Rothschild était en effet le plus rapide des Ultimes avec 538 milles nautiques avalés à 22,4 nœuds de moyenne.

Edmond de Rothschild réduit l'écart
Les nuits se suivent mais ne se ressemblent pas sur la Route du Rhum - Destination Guadeloupe. Dans la nuit de mercredi à jeudi, Sébastien Josse avait eu une phase difficile durant laquelle il avait bataillé ferme pour s'extirper d'une zone de vents faibles ; laissant ainsi s'échapper ses concurrents directs tout en concédant de précieux milles à ses poursuivants. La nuit dernière, le solitaire a pu parfaitement exploiter le potentiel de son Multi70 et revenir sur la tête de flotte comme nous l'expliquait Antoine Koch ce matin : «Malgré quelques grains pluvieux sous lesquels il y avait peu de vent, Sébastien est parvenu à glisser parfaitement tout au long de la nuit. Cet excellent cap associé à une bonne vitesse lui a permis de reprendre près de 70 milles au leader et une trentaine de milles à Lionel. C'est une belle opération.»

En fin de matinée, Prince de Bretagne semblait rencontrer des problèmes ; une avarie sans gravité car le multicoque rouge est depuis reparti tambour battant. Mais cela faisait bien les affaires de Sébastien Josse qui revenait alors à moins de 40 milles de son tableau arrière. Au final, les 120 milles qui séparaient hier le Multi70 Edmond de Rothschild du troisième, Prince de Bretagne, ont été divisés par trois ; relançant ainsi pleinement la course vers Pointe-à-Pitre.

Pointage du 7 novembre à 17h (HF)

Banque Populaire VII (Loïck Peyron) - 1 260,4 milles du but
Spindrift 2 (Yann Guichard) - 129,5 milles du leader
Prince de Bretagne (Lionel Lemonchois) - 282,6 milles
Edmond de Rothschild (Sébastien Josse) - 321,8 milles
Musandam Oman Sail (Sidney Gavignet) - 408 milles
Idec Sport (Francis Joyon) - 434 milles
Paprec recyclage (Yann Elies) - 571,8 milles
Abd - Sodebo Ultim'

Photo : Yvan Zedda / Gitana SA
8ade0093941749ccbcea86901b4fc010_W800.jpg snafu-1.jpg snafu-2.jpg Invisible_Hand-6.jpg Invisible_Hand-9.jpg