Armel Le Cléac'h et Banque Populaire : Cap sur le Vendée Globe

Tuesday, 14 February 2012


Il y a presqu’un an, Armel Le Cléac'h prenait la barre du monocoque 60 pieds Banque Populaire. Depuis, le navigateur finistérien, deuxième du dernier Vendée Globe, a pris ses marques au sein du Team basé à Lorient et traversé l'Atlantique à deux reprises en s'y illustrant de belle manière, en double et en solitaire. Troisième de la Transat Jacques Vabre et deuxième de la BtoB, le marin fait figure de valeur sûre au sein du circuit Imoca. C’est fort d'une belle sérénité qu'il aborde une saison décisive avec comme apogée le tour du monde en solitaire sans escale et sans assistance qui mettra les voiles le 10 novembre au départ des Sables d'Olonne. Un rendez-vous aussi attendu qu'incontournable pour Armel figurant aujourd'hui officiellement parmi la liste des inscrits. 

Par ces froides journées et alors que le Team Banque Populaire est à pied d'œuvre à Lorient pour achever le lifting du 60 pieds, Armel Le Cléac’h est à l'entraînement... et en bonne compagnie. Le temps d'une semaine, c'est en effet Jeanne Grégoire qui l'accueille à bord de son Figaro Bénéteau pour un stage en double organisé par Finistère Course au Large dans la perspective de la Transat AG2R que la jeune femme disputera à compter du 21 avril prochain. Pour les deux marins, c'est l'occasion de s'enrichir de l'expérience de l'autre. Fines lames de la série et double vainqueur de la Transat en double et de la Solitaire du Figaro, Armel n'avait jamais encore navigué avec celle qui porte les couleurs de la Banque de la Voile depuis plusieurs saisons : "Ca fait un moment que je n'ai pas fait de Figaro et c'est toujours un plaisir pour moi. Et puis je n'avais encore jamais partagé le même bord que Jeanne, parce que ça ne s'était pas présenté. Alors forcément c'est un moment agréable". 

Un tour de l'Europe à 100% !

Une fois ce stage dans son sillage, Armel Le Cléac'h repassera en mode Imoca avec la mise à l'eau du Mono 60' Banque Populaire attendue pour la mi-mars. Dans la foulée, les navigations reprendront avant d'attaquer la première compétition de la saison, l'Europa Race, un tour de l'Europe au départ d'Istanbul le 5 mai prochain, mixant étapes en équipage et en solitaire entre Barcelone, Portsmouth et La Rochelle. Un format idéal pour se préparer au Graal de novembre prochain. De Lorient vers la perle du Bosphore, c'est d'abord un entraînement idéal qui se profile pour rallier le port inaugural de ce rendez-vous auquel la Banque de la Voile prendra part pour la première fois : "L'Europa Race débutera pour nous par trois semaines de convoyage vers la Turquie, avec une première partie en solitaire pour moi jusqu'à Gibraltar afin de valider tout ce qui a été fait cet hiver. Ensuite, l'équipe technique prendra le relais, ce qui permettra de voir ce qui va ou pas à bord. Pendant l'épreuve, nous naviguerons avec 80% du Team Banque Populaire et je serai épaulé par Ronan Lucas, le directeur de cette belle équipe, Pierre-Emmanuel Hérissé, le directeur technique et Kévin Escoffier, le responsable du bureau d'études. Greg Evrard, voilier chez North Sails apportera son œil de régatier sur la première étape et Christopher Pratt viendra également en renfort. La dernière étape devrait se faire en solitaire selon l'avis de course, ce qui sera parfait et forcément constructif dans la mesure où je pourrai mettre en application tout ce que les expériences des uns et des autres auront pu m'apporter. Ca va être un mois riche, à tirer sur le bateau et naviguer à 100%". 

Serein à neuf mois du Vendée Globe

Officiellement inscrit et qualifié pour le Vendée Globe, cet Everest de la voile océanique, qu'il disputera pour la deuxième fois de sa carrière en novembre prochain, le skipper de Banque Populaire aborde l'échéance avec une sérénité d'autant plus évidente qu'il a mis pour l'heure toutes les chances de son côté pour une aventure qu'il aborde en connaissance de cause : "Nous savons aujourd'hui que nous sommes qualifiés, que toutes les formalités sont remplies, ce qui nous permet de nous concentrer sur la préparation de cette échéance. De mon côté, l'expérience est là et il y a moins d'appréhension que je pouvais en ressentir il y a quatre ans. Je sais où je vais, même si mes objectifs sportifs sont bien évidemment différents. Le fait d'avoir terminé les deux transats du calendrier 2011 est un point très important parce que nous avons pu voir plein de choses. Maintenant, il faut naviguer, il n'y a pas de secret ! ". 

Banque Populaire : d'un tour à l'autre

Le sixième inscrit de la liste des engagés au Vendée Globe est donc bel et bien déjà en mode course à neuf mois du grand départ. D'ici là, tout sera fait pour entretenir cette sérénité et cet enthousiasme aussi bien du côté du Team que de la Banque Populaire qui s'apprête donc à poursuivre en beauté une année océanique déjà faste et débutée sous le sceau de la victoire sur le Trophée Jules Verne. D'un tour à l'autre, cet acteur majeur de la course au large est prêt à relever un nouveau défi, le premier en Imoca, comme le confirme Thierry Bouvard, responsable du sponsoring : "Pour Banque Populaire, l'année 2012 est riche en émotions parce qu'elle est celle de deux tours du monde, qui vont s'exécuter selon des formats différents mais sur un parcours qui sera identique. Ainsi, après avoir battu le Trophée Jules Verne en équipage, nous nous apprêtons à vivre un nouveau défi en solitaire avec Armel Le Cléac'h à l'occasion du Vendée Globe. Nous espérons faire vivre et partager cette aventure de la même manière que nous l'avons fait avec Loïck Peyron et l'équipage du Maxi Banque Populaire V. Les histoires seront différentes, mais notre engagement et notre passion restent les mêmes!". 


Charline Hamonic –

Rédaction : MLB

Voir Banque Populaire images

Last Updated ( Tuesday, 14 February 2012 )