iShares Cup: Franck Cammas, unique skipper francais engage, prend une belle quatrieme place

Tuesday, 05 August 2008


Jamais moins de 25 noeuds dans le Solent pour cette troisième étape de la iShares Cup. A la barre de l'un des deux catamarans engagés par le team BMW Oracle, Franck Cammas, unique skipper français engagé, prend une belle quatrième place malgré un dessalage et une collision avec BT.

Avec seize manches disputées en trois jours, le moins que l'on puisse dire est que le comité de course n'a pas chômé. Au coeur de la Mecque de la voile, certains des meilleurs équipages de la planète se sont affrontés dans un vent soutenu. Le principe de l'iShare Cup est simple : les parcours de petite taille disputés l'après-midi doivent être bouclés en une trentaine de minutes et le comité enchaine les départs alors que les matinées sont consacrées à la navigation avec des invités de l'organisation.

A ce petit jeu, les équipages les plus professionnels engagés dans la préparation de la Coupe de l'América se sont montrés les meilleurs. Honneur au vainqueur, ce sont les suisses d'Alinghi, menés par un certain Ed Baird, qui ont été les plus réguliers : « Dans ce genre d'épreuve, il faut éviter les mauvaises manches car aucune n'est retirée du classement. Très souvent bien placé, Alinghi est passé au travers des problèmes. Un peu comme Holmatro qui finit troisième » analyse Franck Cammas.

De son côté, le skipper Groupama revient sur ces trois journées intenses : « Le premier jour, nous remportons deux manches sur quatre. Malheureusement, nous percutons BT sur une manoeuvre que nous estimons limite de sa part même si le jury en a décidé autrement. Dans l'incident, le bras avant se casse et nous devons changer de bateau. Celui que nous récupérons n'est pas aussi bien préparé et nous ne retrouverons jamais la vitesse qui était la notre avec le premier bateau ».

A l'issue de la deuxième journée de course, Franck et son équipage composé de Thierry Fouchier, Simeone Tienpont et Joe Newton pointent en troisième position au classement avec un point de retard sur Holmatro et un d'avance sur Team Origin. Autant dire que tout est encore possible même s'il semble déjà difficile de revenir sur Alinghi.

Lundi, dernier jour de course, six manches sont courues. Le vent est aussi soutenu que les deux jours précédents : « Grace au travail que nous avons fait sur le bateau le soir après les régates et le matin avant de partir naviguer, nous sommes un peu plus rapides que la veille. Mais, bizarrement, nous sommes toujours à la limite du chavirage dans les abattées alors que l'équipage est bien placé sur l'arrière. En fait, on s'aperçoit un peu tard que l'écoute de grand voile de notre nouveau bateau est trop courte pour que nous puissions choquer la voile comme il faut ».

Alors qu'une deuxième place dans l'unes des dernières manches, synonyme du même résultat au classement général, semble acquise, le deuxième bateau du team américain chavire dans une abattée : « Par chance, nous n'avons rien cassé mais c'est dommage car nous étions dans le match. J'avais une super équipe et nous avons plutôt bien navigué. Mais dans le vent qu'il y avait, tu gérais plus la crise qu'autre chose. Ce serait intéressant de voir ce que ca donne avec moins de vent. Les régates seraient certainement très belles ».

Quatrième au classement général derrière Alinghi, Team Origin et Holmatro, le team Cammas devance le team Spithill : « James et son équipage ont réussi quelques très beaux coups mais ils n'ont pas été réguliers. Dans ces conditions, ils ne pouvaient être mieux placés au général » conclu le skipper Groupama qui va maintenant rentrer en France suivre la reconstruction de Groupama et aussi prendre quelques jours de vacances.

Classement

1 - Alinghi
2 - Team Origin
3 - Holmatro
4 - BMW ORACLE Racing Cammas
5 - BMW ORACLE Racing Spithill

Vincent Borde

Voir iShares Extreme 40 images: 

Voir Groupama images:
Lire Groupama histoire:

Last Updated ( Tuesday, 05 August 2008 )