La Solitaire du Figaro: Corentin Douguet etait positionne 19,4 milles de Gildas Morvan

Saturday, 02 August 2008


Corentin Douguet est à la peine sur la deuxième étape de la Solitaire. Pas vraiment satisfait de ses premières 24 heures en mer, le skipper de E.Leclerc Mobile espère se ‘refaire' d'ici l'arrivée à Cherbourg.

Se poser moins de questions
Corentin Douguet était positionné à 19,4 milles de Gildas Morvan, le leader du moment, à 16 heures aujourd'hui. Pas de quoi se faire des nœuds dans la tête au regard du chemin qui restait à parcourir (425 milles), avec, notamment, deux passages rendus singulièrement délicats par des coefficients de marée élevés. Pour autant, le skipper de E.Leclerc Mobile se cherche des poux dans la tête, ou plutôt aimerait mettre en bon ordre de marche le fil de sa réflexion qui, à l'entendre à la vacation de ce matin, aurait un peu perdu la boussole la deuxième nuit de la première étape. « Je réfléchis trop je crois, j'étais, hier au soir près de Cercle Vert, je me demandais si je devais empanner, je ne l'ai pas fait, lui, si. On voit le résultat. J'ai deux fils qui ont dû se toucher pour hésiter comme ça et, depuis, je n'arrive pas à refaire la connexion. Ce n'est pas une sensation agréable, j'ai un peu l'impression d'être à l'envers. ». A la fois, on peut faire confiance à Corentin pour faire le ménage dans une tête qu'il a, par ailleurs, bien faite.

Une mer mal rangée

Avec une moyenne de 9,3 nœuds, quand le paquet de tête continue d'accélérer jusqu'à frôler les 10 nœuds, E.Leclerc Mobile peine à grappiller des places dans une mer très mal rangée. « E.Leclerc Mobile glisse sous spi sur la grande bleue, mais hélas un peu moins vite que ceux qui sont devant… tout simplement, parce qu'on a un peu moins de vent, donc, ainsi de suite et la cagnotte revient, pour l'instant, à ceux qui ont le plus gros portefeuille. Je ne suis pas bien parti, je n'ai pas réussi à m'extraire du paquet ou j'étais. Depuis hier soir, ça se barre par devant comme sur l'étape précédente. C'est semi sympa, la mer est assez désordonnée, je ne sais pas qui a rangé tout ça mais c'est le bazar ! Le bateau est un peu brinquebalé dans tous les sens et il faut être à la barre et aux réglages, car ça ne se fait pas tout seul. J'espère bien que l'arrivée sur la pointe de Bretagne et la remontée de la Manche vont nous permettre de nous refaire, on commencera à le savoir demain en fin de journée. Mais bon, même Federer a perdu sa place de numéro un mondial, ça veut donc dire qu'on n'est jamais à l'abri d'un miracle ! »

Veronique Guillou

Voir Solitaire du Figaro images:
http://www.bymnews.com/photos/thumbnails.php?album=164
 

Last Updated ( Saturday, 02 August 2008 )