Gerard d Le premier navire à propulsion hybride solaire-hydrogène pour combattre la pollution marine

Friday, 24 February 2017

 

Indispensables à la vie et premier fournisseur de l’oxygène terrestre, les océans souffrent de la pollution inconsidérée de l’humanité. Aujourd’hui, 80% du commerce mondial transite par voie maritime. De loin le plus rentable et le plus efficace, ce mode de transport est également l’un des plus polluants. Un seul gros porte-conteneurs peut polluer par ses émissions atmosphériques autant que 50 millions de voitures (source OMI). Chaque seconde, les quelques 50 000 navires de commerce en activité émettent plus de 35 tonnes de CO2. Une pollution principalement due au carburant utilisé par ces navires. Sous-produit pétrolier, le fioul lourd émet d’importante quantité de particules fines, d’oxyde d’azote et surtout d’oxyde de soufre. Si rien ne change, l’OMI estime qu’en 2020, les émissions de CO2 du secteur maritime auront augmenté de 30% pour atteindre 1 475 millions de tonnes annuelles. Une pollution qui impacte directement la vie et les ressources marines à travers l'acidification des océans, le blanchiment des massifs coralliens ou encore l'équilibre de la biomasse.
 
Pourtant, des sources nouvelles d’énergies propres et renouvelables sont applicables au transport maritime. Le navire Race for Water est un emblême de cette transition énergétique. Après un premier tour du monde réussi à l’énergie solaire (sous le pavillon Planet Solar), Race for Water s’apprête à reprendre le large équipé du tout premier moteur hybride couplant énergie solaire et production d’hydrogène produite par hydrolyse à source d’eau de mer.


Au soleil et à l’océan, s’ajoute également le vent puisque Race for Water disposera d’une aile de kite de haute altitude pour profiter des vents favorables.
Portant les couleurs de la fondation suisse éponyme, Race for Water et son équipage se préparent pour un tour du monde de 5 ans au service des océans, de la science et des clean-techs sans aucune émission de C02.

Le capitaine Gérard d’Aboville, Alexandre Closset (Président de Swiss Hydrogen), Stephan Wrage (Président de Skysails) et Franklin Servan-Schreiber (Porte-parole de Race for Water) seraient ravis d’échanger avec vous sur ce navire avant-gardiste et de vous détailler les sources énergétiques utilisées à bord lors d’un petit-déjeuner presse, le vendredi 10 mars, de 9h à 11h, au Café Français.