Race for Water poursuit sa quête d'autonomie énergétique grâce à son nouveau système hydrogène.

Thursday, 24 November 2016


Pour sa prochaine Odyssée (2017-2021) et grâce à l’expertise de son partenaire Swiss Hydrogen, l’équipage de Race for Water naviguera à bord d’un catamaran pourvu d’un système novateur d’hydrogène quadruplant son autonomie. Navire emblématique idéalement conçu pour accomplir les objectifs de recherche scientifique, plateforme unique pour sensibiliser à la préservation des océans, le catamaran Race for Water se fait également vitrine de la transition énergétique.
 
Démonstrateur exceptionnel des innovations Clean-Tech, ce bateau permet de s’affranchir totalement des énergies fossiles dans sa nouvelle mission contre les pollutions des océans, en particulier celle des déchets plastiques.
Pour élargir son périmètre de navigation, la Fondation Race for Water et son partenaire Swiss Hydrogen équipent le navire d’un système de production, stockage et conversion d’hydrogène. Ainsi 25 réservoirs d’hydrogène à 350 bars, 2 piles à combustibles de 30 kW, 2 électrolyseurs de 5 kW viennent compléter les 500 m2 de panneaux solaires et les 4 batteries Lithium ion (754 kWh) du bord. L’ensemble du système hydrogène permet stocker 2800 kWh et ainsi gagner jusqu’à 6 jours d’autonomie, avec un bilan de masse très avantageux : le stockage hydrogène est 10 fois plus léger que le stockage en batterie.

En navigation, l’énergie solaire, recueillie pendant la journée par le générateur solaire situé sur le pont du navire, est utilisée d'une part pour recharger les batteries permettant d'alimenter le bateau pendant la nuit, et d'autre part pour alimenter directement les moteurs du navire et la vie à bord.


Lorsque le bateau ne navigue pas, le surplus d'énergie solaire est utilisé pour produire de l'hydrogène. Lorsque cela est nécessaire, l'hydrogène est transformé en électricité à travers le système de pile à combustible qui alimentera les moteurs ou rechargera les batteries.


Le principe de fonctionnement se résume ainsi :

De l’eau de mer est pompée, désalinisée et stockée à bord

Cette eau douce est alors purifiée avant d’être électrolysée grâce au surplus d’énergie photovoltaïque disponible.

L’électrolyseur produit l’hydrogène à 50 bars, qui est ensuite séché, compressé à 350 bars puis stocké dans des cylindres spécialement dédiés. Près de 200kg d’hydrogène pourront ainsi être stockés.

Selon les besoins, l’hydrogène sera reconverti en électricité à travers les 2 piles à combustible de 30 kW qui maintiennent le niveau de charge des batteries ou peuvent directement alimenter le moteur électrique (hélices). 

Le navire Race for Water dispose ainsi d’énergies propres et réutilisables à l’infini pour sa propulsion comme sa vie à bord.

News presented by Cathy McLean

BYM, where the news is read

 Special promotion UP % off selected BYM advertising

http://bymnews.com/2007/AdvertisingNew2.html

Contact aldous@bymnews.com for a no obligation quote

Last Updated ( Thursday, 24 November 2016 )