Vendée Globe : La journée des records ?

Saturday, 19 November 2016

 

Le vent a forci pour la tête de flotte (entre 25 et 30 nœuds pour PRB) et les vitesses des 60’ passent encore un cran. 22,1 nœuds de moyenne pour le leader, Alex Thomson. 21,7 nœuds pour Vincent Riou ! Les solitaires, en route vers le cap de Bonne Espérance, pourraient bien faire tomber le record des 24 heures dans la journée (détenu par François Gabart depuis 2012, avec 534 milles).

Le vainqueur en titre du Vendée Globe a d’ailleurs déjà dit « bye bye » à son record ce matin avec un message sur twitter à destination d’Alex Thomson. Si celui-ci n’a pas encore franchi la barre établie par Gabart, cela pourrait être le cas dès le milieu de l’après-midi.
Derrière le leader, les poursuivants s’accrochent. Les foilers, Banque Populaire et Edmond de Rothschild, affichent de belles moyennes mais n’arrivent pas pour l’instant à égaler Hugo Boss.

Vincent Riou continue lui aussi cette folle cavalcade même si, évidemment, dans ces conditions idéales pour les bateaux à foils, il est impossible de ne pas perdre de milles.
Le bruit à bord de PRB est impressionnant en ce samedi. Joint en début d’après-midi, Vincent décrit ses conditions de vie depuis quelques heures : « Il faut qu’on aille vite pour rester devant le front. Aujourd’hui et demain, les conditions de navigation ne vont pas être faciles. Ça bouge beaucoup à bord. La mer est calme mais les vitesses sont élevées donc ça bouge. Je suis accroché au sol au fond du bateau pour pouvoir parler là ! En fait, la meilleure position actuellement, c’est allongé et accroché dans la bannette ». Le monocoque vendéen progresse actuellement à 125° du vent et arrive à afficher lui aussi des moyennes débutant par le chiffre 2. « Je viens de faire 22,2 nœuds sur la dernière heure » raconte Vincent, plus rapide qu’Armel Le Cleac’h entre 9h et 12h ce matin.

Le vent devrait adonner légèrement d’ici le milieu de l’après-midi ce qui pourrait ralentir un peu PRB et ses adversaires. Mais les solitaires qui marchent sur les pas de Thomson n’ont pas le choix. La vitesse est prépondérante dans les jours à venir. Gagner les 40èmes dans les talons du leader ne peut se faire qu’au prix de ces vitesses élevées. « Nous sommes au taquet de chez taquet ! » résume Vincent, déterminé à défendre sa place dans ce paquet de tête.

Le vent est stable ce qui permet de limiter les risques de sorties de routes impromptues. Il y a d’ailleurs peu voire pas de casses à signaler chez les leaders mais dans cette descente de l’Atlantique Sud, vitesse et tension sont proportionnels… En fin de journée hier, un épisode est venu rappeler à Vincent que le danger est partout : « Je manœuvrais sur la plage avant quand tout à coup, j’ai aperçu une baleine et son baleineau. Ils étaient à deux mètres sous l’eau. Je suis passé au milieu comme par miracle ! J'ai eu très peur. A ça pour les voir, je les ai bien vus. J’étais aux premières loges » explique Vincent avec soulagement.

Classement à 12h
1- Hugo Boss (Alex Thomson)
2- Banque Populaire VIII (Armel Le Cléac’h) à 133,7 milles
3- Edmond de Rothschild (Sébastien Josse) à 146,1 milles
4- PRB (Vincent Riou) à 202,8 nm
5- SAFRAN (Morgan Lagravière) à 241,6 nm

Retrouvez l’intégralité du classement sur http://vendeeglobe.prb.fr/

Suivez l’actualité de Vincent Riou et PRB sur http://sport.prb.fr/

Et le Vendée Globe sur http://www.vendeeglobe.org/fr/

News presented by Cathy McLean

BYM, where the news is read

 Special promotion UP % off selected BYM advertising

http://bymnews.com/2007/AdvertisingNew2.html

Contact aldous@bymnews.com for a no obligation quote

Last Updated ( Saturday, 19 November 2016 )