Vendée Globe : Kito de Pavant raconte son Pot au Noir

Thursday, 17 November 2016


Joint par téléphone à 14h, Kito de Pavant revient sur le Pot au Noir, cette zone météorologique particulièrement instable, avec des vents souvent très faibles, qui lui ont permis une petite baignade alors que Bastide Otio était à l’arrêt complet. L’occasion d’un vrai bain qui ne se refuse pas avant d’affronter les mers du Sud…

"Faute de baignoire, je me baigne dans le pot" © Kito de Pavant / Bastide Otio / Vendée Globe

A moins de 300 milles du passage de l’équateur, soit environ 550 km, Kito de Pavant est toujours 12e de la flotte du Vendée Globe. Après une journée très calme hier, Kito et Bastide Otio ont repris de la vitesse aujourd’hui. L'objectif, sortir au plus vite du Pot au Noir pour remettre de la distance avec les concurrents qui sont derrière et recoller avec ceux de devant.

Demain soir, Kito devrait franchir l’équateur. La stratégie dans l’Atlantique Sud s’annonce compliquée…

Pot au Noir

" Le pot au Noir c’est vraiment un endroit où il ne fait pas bon naviguer à la voile. C’est une zone où il n’y a pas de vent en moyenne, et il fait très chaud. Il n’y a pas de vent parce que c’est une zone de transition entre les alizés du Nord-Est et ceux du Sud-Est. Et comme il fait très chaud, il y a des nuages et de l’humidité qui s’élèvent en permanence. Ça crée des énormes amas d’humidité, des cumulus absolument énormes. C’est des tonnes d’eau qui s’amoncellent. Quand ça monte ça aspire le vent donc c’est le calme plat. Au contraire quand ça dégringole ça expulse du vent ce qui explique les rafales très très fortes. On passe de 10 à 35 nœuds, c’est un peu compliqué, ça peut changer à tout moment.

J’espère que je vais bientôt sortir du Pot au Noir. Ça devrait s’améliorer en fin de journée.

Il ne faut pas beaucoup de vent pour faire avancer Bastide Otio. Avec 6-7 nœuds de vent, on avance à 10 nœuds. Mais quand il y a des rafales avec le code zéro c’est vraiment tendu.

J’ai eu une nuit difficile, la pire depuis le début de la course. J’étais vraiment collé, plus de vent du tout pendant 3 à 4 heures. Puis c’est revenu et tout à l’heure dans un grain j’avançais à 25 nœuds ! C’est très irrégulier et compliqué à gérer mais c’est pour tout le monde pareil.

Je pense que j’ai les derniers gros grains qui annoncent la rotation du vent, avec le petit clapot de Sud-Est. Une fois que j’aurais le vent de Sud-Est, je sortirai petit à petit du Pot au Noir et je vais pouvoir accélérer dans les jours qui viennent. "

Equateur et stratégie Atlantique Sud

" Demain soir je vais passer l’équateur si tout va bien. Là je suis à 300 milles environ de l’équateur.

Je commence à travailler sur la stratégie dans l’Atlantique Sud.

Ça va être un peu compliqué parce qu’il y a une zone de pétole au large du Brésil qui ne va pas être facile à franchir. Il y a une grosse dépression qui s’amène mais je ne pense pas que les premiers vont réussir à la toucher. J’espère que non sinon ils vont encore nous recoller des milles.

Ça fait deux jours que je regarde ce qu’il va se passer dans le Sud. L’anticyclone de Sainte-Hélène est très bas mais ça va surement changer.

Je fais de mon mieux pour essayer de rattraper les ptits copains devant et surtout pour ne pas me faire rattraper par ceux qui sont derrière parce qu’ils deviennent menaçants là ! Je crois que j’ai été assez mal servi par le Pot au Noir. C’est comme ça, il y a toujours des bateaux qui s’en sortent, des bateaux qui ramassent. On fera les comptes à la fin ! " 

SON A TELECHARGER SUR LE SERVEUR : pressebastideotio.madeinmidi.org

Last Updated ( Thursday, 17 November 2016 )