Vendee Globe: Ouessant-L'Equateur : Nouveau temps de référence en solitaire et nouveau record pour Thomas Coville !

Sunday, 13 November 2016


Le skipper du trimaran Sodebo Ultim' qui tente actuellement de battre le record du tour du monde à la voile en solitaire, vient d'établir un nouveau temps de référence entre Ouessant et l'Equateur. 

Parti en solitaire de Brest le dimanche 6 novembre, Thomas Coville a passé l'équateur à ce matin à 8 heure 04 minutes heure française.

Le skipper aura mis environ 5jours 17heures et 15 min (en attente de validation WSSRC) pour parcourir le tronçon entre Ouessant et l'Equateur. 

Sodebo Ultim’ est en avance de 250 milles rapport au temps de Francis Joyon établi en 2008 de 6 jours 16h et 24 minutes 

Thierry Briend, un des hommes de la cellule de routage de Thomas, précise que : « en 2011, notre base à l’Equateur était de 7 jours. Aujourd’hui, nous sommes dans les temps des records établis en équipage. »

En 2009, le trimaran GROUPAMA 3 avec 10 hommes à bord avait mis 5 jours et 15 heures et 23 min tandis qu'en 2011, le maxi trimaran BANQUE POPULAIRE a mis 5 jours et 14 heures et 52 min avec un équipage de 14 hommes.

Avec Sodebo Ultim’, Thomas Coville réalise aujourd’hui le cinquième temps de passage tout confondu entre équipage et solitaire et établit un nouveau record de vitesse en solitaire entre Ouessant et l’équateur.
Seul à bord de son trimaran de la catégorie des Ultimes, Thomas Coville a mis au point avec son équipe un bateau très rapide qui offre des vitesses moyennes supérieures à la génération précédente avec un delta allant jusqu’à 4-5 nœuds de moyenne.

Ultra puissant, Sodebo Ultim’ est un trimaran qui mesure 31 mètres de long et 22 de large. Ce bateau appartient à la deuxième génération des multicoques conçus pour faire le tour du monde à la voile. 
Thierry Briend rappelle que « il y a 10 ans, on ne pensait pas que ce serait possible de partir dans le sud en solitaire avec des bateaux aussi puissants ! »

Les temps de référence entre Ouessant et l’Equateur
27-nov-15 : 4 jours 21h 29 min / Spindrift / Yann Guichard + 13 équipiers
27-nov-15 : 5 jours 5h 01 min / IDEC Sport / Francis Joyon + 5 équipiers
27-nov-11 :  5 jours 14h 52min /  Maxi Banque Populaire V / Loïck Peyron + 13 équipiers
11-nov-09 : 5 jours 15h 23 min / Groupama 3 / Franck Cammas + 9 équipiers dont Thomas Coville
12-nov-16 : 5 jours 17h 15min / Sodebo Ultim’ / Thomas Coville
30-janv-08 : 6 jours 6h 24 min / Groupama3 Franck / Cammas + 9 équipiers
30-nov-07 : 6 jours 16 h et 58 min / Idec / Francis Joyon en solitaire
25-nov-08 : 7 jours 0h 28min / Sodebo 3 / Thomas Coville en solitaire

Dans le viseur :
Passage du Cap de Bonne Espérance : entre le 20-21 novembre

Repères :
Départ le 6 novembre à 14 heures 49 minutes et 52 secondes
Passage de l’Equateur : le 12 novembre à 8h 4min
Temps à battre : 57 jours 13 heures et 34 minutes,
Soit une arrivée avant le 3 janvier 2017 à 04 heures 22 min et 57 sec

 

« Pas de jour férié à bord de PRB »

A retenir :
- Vincent est 2ème à 3,7 milles de Banque Populaire
- PRB bien installé dans l’alizé de Nord est puissant
- Des moyennes de vitesse très proches de celles du leader

20 nœuds de vent… un bateau lancé à plus de 22 nœuds. Voilà à quoi ressemble le quotidien de Vincent Riou dans l’alizé de Nord Est.

Le skipper qui progresse dans le sud ouest des Canaries fait une course remarquable. Lancé aux trousses d’Armel Le Cleac’h, il est régulièrement un peu plus rapide que Banque Populaire, monocoque équipé de foils. Au classement de 12h00, Vincent affichait une moyenne de 16,9 nœuds sur les dernières 24 heures contre 16,7 nœuds pour Banque Populaire ! Les deux leaders ont creusé sensiblement l’avance sur leurs poursuivants. Morgan Lagravière, troisième est à plus de 40 milles du tableau arrière de PRB. Ces performances nécessitent un engagement total de Vincent qui tente de trouver le compromis idéal entre la gestion du bateau, la vitesse et les bons choix de route. « Il n’y a pas de jour férié à bord de PRB. Je vais être à temps plein pendant trois mois (rires). Je crois même que je vais faire toutes mes heures de l’année sur ces trois mois ! » raconte t-il tout sourire.

Le Breton apprécie visiblement de jouer face au leader de la flotte et avance quelques hypothèses pour expliquer pourquoi son bateau né en 2010 arrive à rivaliser avec l’un des monocoques les plus récents. « Je ne pensais pas les suivre autant. A certains moments, Armel prend la barre et accélère. Je pense que ce n’est pas encore évident d’être sous pilote avec ces bateaux. Avec PRB, nous avons beaucoup travaillé sur notre plan de voilure. Tout ce qui fait qu’aujourd’hui le bateau avance vite, ce sont les voiles mais aussi le pilote automatique par exemple. Mais c’est aussi un bateau qui a ses défauts, je les connais. Je les gère, j’essaye de faire au mieux ».

Pour Vincent, désormais à la lutte pour la première place, l’enjeu réside dans la vitesse : « La difficulté, c’est la moyenne. Je travaille cette moyenne. La route est longue. Il faut s’installer dans une routine. On a tous nos choix de voiles, ça reste un enjeu fort. Le Vendée Globe se joue dans la gestion des hommes et du matériel, dans cette capacité à être rapide sans se mettre trop dans le rouge. »

Le monocoque vendéen fait route vers le Cap Vert distant de 570 milles et devrait continuer à profiter d’un alizé puissant pour cette descente de l’Atlantique même si quelques grains devraient contraindre Vincent à redoubler d’attention dans l’après-midi. Le Pot au Noir (Zone de Convergence Intertropicale) sera le prochain passage à niveau, un pot au noir assez nord et qui semble pour l’instant plutôt enclin à laisser passer facilement les premiers…

Classement à 12h
1- Banque Populaire VIII (Armel Le Cléac’h)
2- PRB (Vincent Riou) à 3,7 nm
3- Safran (Morgan Lagravière) à 45,8 nm
4- Maitre Coq (Jérémie Beyou) à 46,8 nm
5- SMA (Paul Meilhat) à 49,8 nm
….

Flash Info – le 12 novembre 2016
Tentative de record du Tour du monde en Solitaire : Jour 5

Ouessant-L'Equateur : Nouveau temps de référence en solitaire et nouveau record pour Thomas Coville !

Le skipper du trimaran Sodebo Ultim' qui tente actuellement de battre le record du tour du monde à la voile en solitaire, vient d'établir un nouveau temps de référence entre Ouessant et l'Equateur. 

Parti en solitaire de Brest le dimanche 6 novembre, Thomas Coville a passé l'équateur à ce matin à 8 heure 04 minutes heure française.


Le skipper aura mis environ 5jours 17heures et 15 min (en attente de validation WSSRC) pour parcourir le tronçon entre Ouessant et l'Equateur. 

Sodebo Ultim’ est en avance de 250 milles rapport au temps de Francis Joyon établi en 2008 de 6 jours 16h et 24 minutes 

 

POUR SUIVRE LE TOUR DU MONDE DE SODEBO ULTIM' : cliquez sur la carto

Thierry Briend, un des hommes de la cellule de routage de Thomas, précise que : « en 2011, notre base à l’Equateur était de 7 jours. Aujourd’hui, nous sommes dans les temps des records établis en équipage. »

En 2009, le trimaran GROUPAMA 3 avec 10 hommes à bord avait mis 5 jours et 15 heures et 23 min tandis qu'en 2011, le maxi trimaran BANQUE POPULAIRE a mis 5 jours et 14 heures et 52 min avec un équipage de 14 hommes.

Avec Sodebo Ultim’, Thomas Coville réalise aujourd’hui le cinquième temps de passage tout confondu entre équipage et solitaire et établit un nouveau record de vitesse en solitaire entre Ouessant et l’équateur.

Seul à bord de son trimaran de la catégorie des Ultimes, Thomas Coville a mis au point avec son équipe un bateau très rapide qui offre des vitesses moyennes supérieures à la génération précédente avec un delta allant jusqu’à 4-5 nœuds de moyenne.

Ultra puissant, Sodebo Ultim’ est un trimaran qui mesure 31 mètres de long et 22 de large. Ce bateau appartient à la deuxième génération des multicoques conçus pour faire le tour du monde à la voile. Thierry Briend rappelle que « il y a 10 ans, on ne pensait pas que ce serait possible de partir dans le sud en solitaire avec des bateaux aussi puissants ! »

Les temps de référence entre Ouessant et l’Equateur
27-nov-15 : 4 jours 21h 29 min / Spindrift / Yann Guichard + 13 équipiers
27-nov-15 : 5 jours 5h 01 min / IDEC Sport / Francis Joyon + 5 équipiers
27-nov-11 :  5 jours 14h 52min /  Maxi Banque Populaire V / Loïck Peyron + 13 équipiers
11-nov-09 : 5 jours 15h 23 min / Groupama 3 / Franck Cammas + 9 équipiers dont Thomas Coville
12-nov-16 : 5 jours 17h 15min / Sodebo Ultim’ / Thomas Coville
30-janv-08 : 6 jours 6h 24 min / Groupama3 Franck / Cammas + 9 équipiers
30-nov-07 : 6 jours 16 h et 58 min / Idec / Francis Joyon en solitaire
25-nov-08 : 7 jours 0h 28min / Sodebo 3 / Thomas Coville en solitaire

Dans le viseur :
Passage du Cap de Bonne Espérance : entre le 20-21 novembre

Repères :
Départ le 6 novembre à 14 heures 49 minutes et 52 secondes
Passage de l’Equateur : le 12 novembre à 8h 4min
Temps à battre : 57 jours 13 heures et 34 minutes,
Soit une arrivée avant le 3 janvier 2017 à 04 heures 22 min et 57 sec

News presented by Cathy McLean

BYM, where the news is read

Special promotion UP% off selected BYM advertising

Contact aldous@bymnews.com for a no obligation quote

Last Updated ( Sunday, 13 November 2016 )