Velux 5 Oceans: Cheminées Poujoulat toujours bien accroché en tête de course Print E-mail
Tuesday, 14 November 2006
Veronique Guillou:


L'organisation de la Velux 5 Oceans a donné des sueurs froides à l'équipe à terre de Bernard Stamm. En mer, le skipper de Cheminées Poujoulat ne s'inquiétait pas d'un classement qui positionnait Mike Golding sur ses talons. Toujours solide leader de la course, Bernard vient de s'engager sur l'autoroute du Sud.

Bernard Stamm est du genre solide. Il en faut beaucoup pour l'inquiéter. Bien plus en tout cas qu'un classement erroné. Hier, à la suite d'une erreur d'interprétation de points GPS, l'organisation de la Velux 5 Oceans plaçait Mike Golding à 170 milles du leader.

Selon ce pointage, Golding lui avait repris 200 milles en 24 heures. Un scénario catastrophe, mais qui semblait vraisemblable. En effet, Bernard Stamm avait fait le choix de se décaler vers l'Est, dans une zone de vent plus faible, et son carnet de route affichait des moyennes en baisse. Heureusement pour Cheminées Poujoulat, Ecover était à nouveau pointé ce matin à 381 milles de Cheminées Poujoulat. « Je n'ai jamais douté, explique Bernard. En reportant nos positions sur la carte, j'avais le même écart que celui que j'ai actuellement. La question ne se posait même pas. Pour moi, cette erreur vient d'un pointage intermédiaire qui permet de donner une distance au but, mais il ne faut pas oublier qu'entre l'Australie et nous, il y a l'Afrique qui oblige à faire un petit détour. »

Maintenant que les chiffres sont rentrés dans l'ordre, la situation est redevenue extrêmement confortable pour Stamm. Cheminées Poujoulat devance Ecover de 381 milles, Spirit of Yukoh de 464 milles et Hugo Boss de 777 milles. Bernard, toujours lucide, ne s'enthousiasme pas pour autant sur les chiffres. « Pour moi, les écarts sont les mêmes qu'hier. Je n'ai pas gagné 150 milles comme ça en 12 heures. C'est la méthode de calcul qui a changé depuis hier et qui fait qu'il y a cet écart. Maintenant, moi je n'avais pas vraiment le choix de l'option. J'ai pris cette route par obligation. Il se trouve que c'est pas mal parce que c'est proche de la route directe. Alex Thomson a lui aussi pris une option par obligation qui peut être payante. Il va faire le tour de l'Anticyclone, au portant et au planning, même s'il rallonge pas mal la route. »

Pour le moment, Cheminée Poujoulat navigue au près dans les alizés de Sud-Est, dans 20 à 30 nœuds de vent. Bernard Stamm a ressorti les bottes et les cirés, cap vers le Sud. Dès demain, le vent devrait adonner et Bernard va pouvoir abattre et accélérer pour attraper l'autoroute du Sud. Pour le moment Cheminées Poujoulat est donc toujours dans une position plus confortable que celles des autres concurrents, mais Bernard refuse de se prêter au petit jeu des pronostics. « À plus de 6 000 milles de l'Australie, il peut encore arriver plein de choses. Une course à la voile n'est jamais gagnée avant d'avoir franchi la ligne d'arrivée. »

www.bernardstamm.com

Velux 5 Oceans album
Last Updated ( Tuesday, 14 November 2006 )
< Prev   Next >