France. Figaristes s’élanceront de Concarneau à destination de Saint-Barth Print E-mail
Sunday, 09 April 2006
Transat AG2R :


Aujourd’hui à 13h, 28 duos de figaristes s’élanceront de Concarneau pour 3710 milles à destination de Saint-Barth’, via une bouée à contourner à Madère. Grâce au vent de nord modéré, les 56 marins peuvent déjà se réjouir d’une chose : ils vont partir au portant sous spi, et offrir un beau spectacle en baie de Concarneau. Après trois semaines de mer, les premiers arriveront aux Antilles. Mais dans quel ordre ? Difficile à dire, tant les vainqueurs potentiels se bousculent sur les pontons. Revue de détail des forces en présence.

Vainqueur de la Solitaire Afflelou Le Figaro 2005 pour l’un, du Vendée Globe pour l’autre, Jérémie Beyou et Vincent Riou (Delta Dore) ont confirmé leur statut de grands favoris en remportant hier le prologue de la 8e Transat AG2R en baie de Concarneau. Ces deux-là peuvent s’attendre à une surveillance rapprochée de la part de leurs principaux concurrents, à commencer par les vainqueurs en titre de la dernière édition, Armel Le Cleac’h et Nicolas Troussel (Brit Air). Pour faire court, les favoris ont déjà tous remporté soit une Solitaire, soit une Transat AG2R, voire les deux comme Armel Le Cleac’h. Sur Groupe Bel, Kito de Pavant (vainqueur de la Solitaire 2002) et l’Italien Pietro d’Ali, qui s’est fait remarquer sur la dernière Solitaire, semblent également engendrer quelques inquiétudes chez leurs adversaires. Que dire de Charles Caudrelier (Solitaire 2004) et son compère Nicolas Bérenger, sur Bostik, de Roland Jourdain (AG2R 94) et Jean-Luc Nélias, sur Veolia, ou encore d’Eric Drouglazet (Solitaire 2001 et Trophée BPE 2005) et Armel Tripon, sur Gedimat ? Drouglazet est d’ailleurs le seul des 56 skippers à avoir participé à toutes les Transat AG2R depuis 1992 ! Un dernier tandem fait partie des favoris même si aucun des deux n’a encore remporté la Solitaire ou l’AG2R. Mais Gildas Morvan et Erwan Tabarly (Cercle Vert) peuvent prétendre y remédier dès cette année.

Derrière ces huit favoris, on dénombre pas moins de six outsiders capables d’arriver en tête aux Antilles. Les duos Corentin Douguet/Thierry Chabagny (E.Leclerc/Bouygues Telecom), Jeanne Grégoire/Gérald Véniard (Banque Populaire), Jean-Pierre Dick/Bruno Jourdren (Virbac-Paprec), Yannick Bestaven/Ronan Guérin (Aquarelle.com), Bertrand de Broc/Benoît Petit (Les Mousquetaires) et Fred Duthil/Sam Manuard (Brossard) ne sont pas venus faire de la figuration. Reste qu’un des 14 autres équipages peut très bien créer une énorme surprise. Réaliser un coup tactique génial. Prendre l’option qui paye. Et déjouer tous les pronostics. En attendant le dénouement à Saint-Barth, une chose est sûre : le départ s’annonce passionnant à suivre grâce à des conditions météo optimales. Ciel de traîne et vent de secteur nord, histoire d’envoyer le spi à la bouée de dégagement et, qui sait, peut-être le garder jusqu’à l’arrivée…

La météo

Vent de secteur nord entre 10 et 20 nœuds pour le départ dimanche. Le vent doit se renforcer en soirée en s'éloignant des côtes, et tourner au secteur nord-est.

Lundi, le vent doit continuer sa rotation vers l'est-nord-est avec des rafales possibles à 40 nœuds.

Mardi, une fois le cap Finisterre passé, le vent va mollir progressivement en continuant sa rotation vers l'est et le sud-est.

Voir le départ

Le départ sera donné en baie de La Forêt. Les skippers réaliseront un parcours côtier avant de s’élancer vers le large. La flotte sera visible depuis la corniche de Concarneau, la plage de Port La Forêt et la pointe de Beg Meil.
Last Updated ( Sunday, 09 April 2006 )
< Prev   Next >